Mandat

Le 15 avril 2014, le Conseil de l'Union européenne a approuvé le mandat de EUCAP Sahel Mali (décision du Conceil 2014/219/PESC).

Afin de soutenir les efforts actifs du Mali visant à rétablir l'autorité de l'État et en étroite coordination avec d'autres partenaires internationaux, en particulier la délégation de L'Union européenne et la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies au Mali (MINUSMA), EUCAP Sahel Mali fournit une assistance et des conseils à la police nationale, à la gendarmerie nationale et à la garde nationale dans la mise en œuvre de la réforme de la sécurité établie par le nouveau gouvernement, en vue de:

  • Améliorer leur efficacité opérationnelle
  • Rétablissement de leurs chaînes hiérarchiques respectives
  • Renforcer le rôle des autorités judiciaires et administratives en matière de gestion et de contrôle de leurs missions
  • Faciliter leur redéploiement vers le nord du pays

Après la revue stratégique de la mission en 2016 - après les 18 premiers mois au Mali - deux recommandations principales ont été faites:

  • Recommendation 1: (a)de prolonger le mandat pour 24 mois et (b) de garder les 3 piliers conseil, formation et coopération & coordination
  • Recommendation 2: renforcer le mandat afin de:
    • renforcer la capacité des forces de sécurité intérieure maliennes dans la lutte contre le terrorisme et le crime organisé
    • Soutenir le Mali dans la gestion des flux migratoires et de la gestion des frontières
    • Ouvrir les formations aux forces de sécurité intérieure d'autres pays du G5 Sahel, sur invitation du Mali
    • Soutenir la régionalisation en insérant des officiers de liaison dans d'autres pays du G5 Sahel
    • Déployer progressivement des missions de conseil et de formation dans les régions du Mali

Ces recommandations ont été incorporées dans un mandat renouvelé qui a été adopté le 11 janvier 2008, le Conseil de l'Union européenne. Le mandat renouvelé prolonge la mission d'EUCAP Sahel Mali jusqu'à Janvier 2019 et incorpore une référence à «l'Accord pour la paix et la réconciliation» et des instructions pour contribuer à l'inter-opérabilité et à la coordination des forces de sécurité intéreures des pays du G5 Sahel d'un part et des forces de sécurité intérieure maliennes de l'autre.



Retour vers le haut de la page
Base juridique
Chef de Mission

Philippe Rio - HoM
Philippe RIO, un haut gradé de la gendarmerie française, a été nommé à la tête de la mission EUCAP Sahel Mali le 1er octobre 2017.

Pendant 37 ans de services au sein la gendarmerie , mais aussi dans d'autres institutions civiles et militaires, M. Rio a pu cumuler des expériences policières et de gestion des crises très diverses.

Avant sa nomination à la tête de la mission civile de l'UE au Mali au 1er octobre 2017, il a été successivement : - en charge des relations extérieures militaires de la gendarmerie (2013-2015), incluant la préparation et la conduite des présidences françaises du Comité Interministériel de Haut Niveau (CIMIN) de la Force de Gendarmerie Européenne en 2014 et de l’association des gendarmeries européennes et méditerranéennes (FIEP) en 2015 ; commandant de la Force de Gendarmerie Européenne (2015-2017); chargé de projet à l’Inspection générale de la gendarmerie nationale.

"Mon rôle consistera à diriger la mission qui assure des fonctions de conseil des autorités maliennes, ministres compétents et directeurs généraux des forces de police, de gendarmerie et de la garde nationale, ainsi que la formation des cadres de ces forces." (interview avec Le Point, oct. 2017).

Philippe Rio est titulaire d'un diplôme universitaire d'études littéraires, d'un master en sciences politiques, et est breveté du Collège interarmées de Défense. Il a été auditeur de de la session régionale de l’Institut des Hautes Études de la Défense Nationale en 2003, ainsi que du cours de haut niveau du Collège européen de sécurité et de défense en 2010 - 2011.



Retour vers le haut de la page
Structure de la mission

Actuellement, la mission fonctionne avec iune centaine d'experts internationaux - conseillers civils et policiers - de 12 pays européens et près de 50 membres nationaux.



Retour vers le haut de la page
Structures de l'UE

La politique de sécurité de défense commune (PSDC) de l'Union européenne inclut la définition progressive d'une politique de défense commune qui pourrait conduire, le moment venu, à une défense commune. La PSDC permet à l'Union européenne de développer ses capacités civiles et militaires de gestion des crises et de prévention des conflits à l'échelle internationale. Elle contribue ainsi au maintien de la paix et à la sécurité internationale, conformément à la charte des Nations unies. La PSDC comprend une importante composante «prévention des conflits».

Basée à Bruxelles, la Capacité civile de planification et de conduite (CPCC) est la structure permanente chargée d'assurer de façon autonome la conduite opérationnelle des opérations civiles menées au titre de la PSDC. Placée sous le contrôle politique et la direction stratégique du Comité politique et de sécurité, et sous l'autorité générale du Haut Représentant, la CPCC assure la planification et la conduite effectives des opérations civiles de gestion de crises relevant de la PSDC, ainsi que la mise en œuvre appropriée de l'ensemble des tâches liées aux missions.
En savoir plus sur la PSDC
Federica Mogherini (HR/VP)
Le Service européen pour l'action extérieure (SEAE) est le service diplomatique de l'Union européenne. le SEAE soutient le chef des affaires étrangères de l'UE, Federica Mogherini - le Haut représentant pour les affaires étrangères et la politique de sécurité - à mener à bien la Politique étrangère et de sécurité commune de l'Union. Son rôle est de veiller à ce que la voix de l'Union européenne et de son peuple soit entendue dans le monde. Le SEAE est responsable du fonctionnement des délégations et des bureaux de l'UE dans le monde entier.
En savoir plus sur le SEAE

L'Union européenne est représentée au Mali par la Délégation de l'Union européenne. La Délégation de l'Union européenne aupres de la République du Mali représente toutes les institutions européennes au pays; elle assure la présence locale de l'Union européenne et est l'interface entre le siège de l'Union européenne à Bruxelles et les autorités du Mali. La Délégation et joue un rôle important dans l'analyse de la situation locale du point de vue politique et économique, contribuant ainsi à la définition de la stratégie de l'UE vis-à-vis du Mali et de la sous-région et de la programmation de la coopération avec le pays.
En savoir plus sur la Délégation

EUTM Mali Logo
"La restauration d'une paix durable au Mali est essentielle pour la stabilité de la région sahélienne et plus largement pour l'Afrique et l'Europe."
A la demande du gouvernement malien et sur la base de la résolution 2085 du Conseil de sécurité de l'ONU, les États membres de l'Union européenne ont décidé de lancer une mission de formation au profit des forces armées maliennes: la European Union Training Mission au Mali (EUTM Mali). Etabli en février 2013, le mandat de cette mission s’effectue dans le cadre de la politique étrangère et de sécurité commune (PSDC)
En savoir plus sur EUTM Mali



Retour vers le haut de la page